Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Joffrin Immobilier, Agence immobilière PARIS 75018

L'actualité de CENTURY 21 Joffrin Immobilier

Histoire de la rue Montcalm - Paris 18e

Publiée le 21/09/2015

Dans les années 1840, quelques rues de la commune de Montmartre furent incluses dans l’enceinte de Thiers qui protégeait Paris avant que le village tout entier ne fût annexé à la capitale lors de la création du 18e arrondissement vingt ans plus tard. Ancienne voie montmartroise, la rue Montcalm s’étend aujourd’hui sur 490m, entre les rues Damrémont et Marcadet et la rue du Ruisseau. Elle reçut son appellation en mars 1867 pour rendre hommage au marquis Louis-Joseph de Montcalm, quelques années après son décès lors de la bataille des Plaines d’Abraham au Québec.

Un grand défenseur du Canada français.
Issu d’une famille qui remontait au XIIe siècle, Louis-Joseph était notamment seigneur de Saint-Véran et baron de Gabriac, lieu où il naquit en 1712. Jeune enseigne dans le régiment de Hainaut où son père était lieutenant-colonel, il embrassa la carrière militaire tout en poursuivant ses études. Capitaine puis colonel du régiment d’Auxerrois, il participa à la campagne d’Italie en 1742 puis prit le commandement, quinze ans plus tard, de l’armée du Canada afin d’y affronter les Britanniques. Il succomba à la bataille des Plaines, au Québec, peu avant que la Nouvelle-France n’échappe aux Français pour revenir définitivement à la couronne d’Angleterre.

Un quartier bâti sur les carrières montmartroises.
Si Montcalm est aujourd’hui un quartier de la ville de Québec, qui glorifie ainsi le valeureux défenseur du Canada français, la rue Montcalm s’inscrit dans le 18e arrondissement de Paris, plus précisément dans le quartier administratif Grandes Carrières : référence aux carrières de gypse, les plâtrières, qui y étaient exploitées depuis le haut Moyen Age, d’abord à ciel ouvert puis en sous-sol. Une exploitation qui s’accrut tout au long du XVIIIe siècle au point de transformer la butte Montmartre en gigantesque gruyère et entraîner l’effondrement d’immeubles et de chaussées bâtis au-dessus des galeries souterraines. Ce fut à la fin du siècle suivant qu’on entreprit de combler et de consolider l’ensemble de ce territoire montmartrois.

Notre actualité